Témoignage masqué d’une enfant du divorce devenue adulte

17 Mar

mask-297200_640

Parce que les enfants de parents séparés deviennent à leur tour des adultes nous avons voulu vous retranscrire le témoignage touchant de Jenifer, 25 ans, étudiante, qui vient de terminer son mémoire sur la séparation. Il se dégage de cette jeune femme une très grande force et sagesse. Elle a pourtant connu le pire.

Easy2family : Bonjour Jenifer, merci de nous recevoir. Quel âge aviez-vous lorsque vos parents ont divorcé ?

Jenifer : J’avais 12 ans.

Easy2family : Sous quel mode s’est organisée la séparation de vos parents ? En garde alternée ou autre ?

Jenifer :  En fait c’est ma maman qui a eu la garde exclusive et j’allais un we sur deux chez mon père plus la moitié des vacances scolaires.

Easy2family : Est-ce que c’est un mode de garde qui vous convenait vous en tant qu’enfant?

Jenifer : Nous ne recevions pas la même éducation d’un côté comme de l’autre. Ma mère avait des règles très strictes et chez mon père c’était beaucoup plus laxiste. Par exemple on passait des soirées à jouer à des jeux vidéos ou regarder des films. Donc oui c’était plaisant dans le sens où quand on allait chez lui on faisait un peu ce qu’on voulait. Chez ma mère en revanche c’était différent et si cela ne me dérangeait pas au début, en grandissant j’ai vite apprécié le côté moins contraignant et plus sympa d’être chez mon père.

Easy2family : Qu’est-ce que vous aimeriez dire aujourd’hui à vos parents que vous n’avez jamais osé leur dire ?

Jenifer : Que les enfants ne sont pas leurs messagers et ne doivent pas être mêlés à leur conflit. Que l’enfant ne doit pas être le porteur de message de la part de l’autre parent.

L’enfant ne pas être un défouloir pour les parents en cas de non-communication de leur part

Easy2family : Quels conseils aimeriez vous transmettre aux parents divorcés?

Easy2family : Donc la façon que vos parents avaient de communiquer se faisait surtout à travers vous ?

Jenifer : C’était uniquement à travers nous. Ils communiquaient par SMS et le ton était très violent. Les messages étaient truffés d’ordres ou d’insultes : « Tu diras à ton père que la pension n’est pas encore versée alors qu’on est déjà le 19 du mois ». Injures, que l’on devait nous, enfants transmettre à l’autre parent. Heureusement notre insouciance faisait qu’on ne leur disait pas forcément (rire).

Easy2family : Vous avez des frères et sœurs ?

Jenifer : Oui j’ai 1 sœur et j’en avais deux, une qui est décédée à l’âge de 4 ans. J’avais 8 ans. Ce décès a été la cause du divorce de mes parents parce que mon père travaillait et ma mère ne lui a jamais pardonné de ne pas avoir été présent à ce moment là. Par la suite je pense que chacun s’est terré dans son silence, réfugié dans ses propres activités pour faire le vide dans leur tête. Pas encore séparés, mais déjà isolés dans leur chagrin. La perte d’un enfant pour un parent c’est horrible. Je pense que c’est une des causes fondamentales du divorce de mes parents et le manque de communication qui en a résulté.

Easy2family : Le mode de fonctionnement avec votre papa aujourd’hui ?

Jenifer : En fait ne le vois pas. Seulement deux fois par année au noël de famille. Cette distance est liée à sa nouvelle conjointe qui est maintenant son épouse et qui l’a manipulé tout au long de leur relation. Elle a fini par réussir à éloigner ses propres enfants donc du coup je je ne le vois plus et on a pas plus de communication que cela mis à part les anniversaires ou les fêtes. J’ai tenté de renouer le contact avec mon père. Au bout d’un moment on arrête de courir après et on se dit : « On verra bien » mais pour l’instant je le vis très bien!

Easy2family : Et dans votre vie de tous les jours, demain comme tout le monde on a envie de se marier et de fonder une famille, est-ce que votre expérience fait qu’il y a des choses que vous allez faire ou ne pas (re)faire ?

Jenifer : Alors si possible ne jamais divorcer. Faire au mieux pour que cela n’arrive pas. Et si cela devait arriver, protéger mes enfants. Faire en sorte qu’il y ait une entente respective avec le papa pour qu’il subsiste toujours une complicité, pour leur bien être, leur équilibre et une éducation similaire des deux côtés. Evidemment je ne souhaite pas reproduire le divorce de mes parents.

Easy2family : Et votre sœur vous pensez qu’elle le vit de la même manière que vous ?

Jenifer : Elle a un petit garçon de 2 ans qu’elle a eu très jeune. Elle vivait à ce moment là avec son conjoint depuis un certain temps. A l’arrivée du bébé il a décidé de ne pas le reconnaître et il s’est mis à être violent avec ma sœur. Il y a eu des plaintes, des procédures et finalement elle a fini par quitter le domicile conjugal. Elle vit actuellement chez ma mère. Jusqu’à sa majorité ma sœur a navigué entre le domicile de mon père et de ma mère. Puis la situation est devenue insupportable entre elle et ma belle-mère. Depuis elle refuse de retourner chez notre père.

Easy2family : Finalement votre père refait sa vie et on s’aperçoit que tout n’est pas rose non ?

Jenifer : On début cela se passait très bien, elle avait elle-même 6 enfants dont le premier à 15 ans. A ce moment là elle avait 4 enfants majeurs et 2 encore à la maison elle était elle-même divorcée. Elle a demandé à mon père de quitter son travail. Ils se sont associés  pour ouvrir une buvette sur Genève. Ils ont emménagé ensemble, tout allait très bien et du jour au lendemain ma belle-mère s’est mise à raconter « Que j’avais insulté mon père » devant elle et des clients. Mon père s’est rangé à son avis plutôt que de croire sa propre fille. Et un été, sur la terrasse du bar j’avais alors 14 ans (c’était mon avant dernière semaine chez mon père), il m’a pris à part et m’a dit :

Tu n’es plus ma fille je te renie

La dernière semaine je suis partie et j’ai été chez un couple d’amis qui habitaient pas loin. Depuis on se voit occasionnellement de loin et on ne s’adresse pas la parole.

Easy2family : A entendre votre témoignage on a le sentiment que c’est très difficile de sortir de ce climat de tension qui fait que l’autre cherche à renchérir par la violence ?

Jenifer :

J’ignore ce qui peut pousser un parent quel qu’il soit à renier son enfant

Easy2family : Cela se passe comment aujourd’hui entre votre papa et votre maman ?

Jenifer : Aucun contact. Rien du tout. Même si ils se croisent dans la rue ils s’ignorent. Pas de tel, pas de SMS, pas de mail.

Easy2family : Message à tous les parents : « Il n’est jamais trop tard on peut toujours s’améliorer »

Un très grand merci à une jeune adulte qui a déjà traversé les grandes épreuves de la vie avec beaucoup de sérénité, d’humour et de dignité. Easy2family vous dit « Tout de bon et vous souhaite la plus jolie des vies ».

 

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire