Quelle est la place de mon conjoint auprès de mes enfants ?

9 Mar

Vous êtes un parent divorcé et vous vous demandez comment retrouver quelqu’un, reconstruire un couple, sans déstabiliser vos enfants ? Dans cet article vous trouverez 3 conseils pour vous aider à mieux comprendre la place que peut prendre votre conjoint auprès de vos enfants.

L’arrivée d’un nouveau conjoint dans la vie de son parent peut être vécu comme un nouveau cataclysme selon l’âge des enfants, la durée écoulée depuis la séparation, le système de garde, les relations établies avec l’enfant… Bref, un équilibre fragile et sensible à beaucoup de paramètres.

Pour éviter le pire, il est important de comprendre certains enjeux et de dépasser quelques idées reçues sur les enfants du divorce.

1. Un enfant grandit mieux auprès d’un couple que d’un parent solo

Il est dit et re-dit par les professionnels du développement de l’enfant, que celui-ci grandit mieux et de manière plus saine et sereine en présence d’un couple d’adultes. Naturellement, un enfant va prendre une place de protecteur, de justicier, de conjoint voire même de parent auprès de son parent, bien souvent de sexe opposé. Il va en quelque sorte prendre la place du parent absent.

Ce réflexe est normal et naturel mais c’est au parent de remettre l’enfant a sa place d’enfant afin de lui épargner de porter des responsabilités qui ne lui appartiennent pas. Mais la plupart des parents ont des difficultés à casser ce couple parent-enfant car au fond cela nourrit aussi leur besoin d’attention, d’affection après le traumatisme du divorce.

Quand le nouveau conjoint « débarque », le parent se retrouver confronté à un important problème : faut-il favoriser le couple parent-enfant ou le couple avec mon conjoint ?

2. Saviez-vous que 80% des enfants du divorce préfèrent que leurs parents retrouvent quelqu’un ?

Ces statistiques démontrent que malgré les apparences et les idées reçues, les enfants se sentent mal-a-l’aise dans cette position de conjoint auprès de leur parent. La semaine passer encore je recevais un témoignage d’une femme, belle-maman, après la confidence de sa belle-fille qui déclarait avoir besoin de reprendre sa place de fille…

Un enfant quel que soit son âge ne peut avancer vers sa vie d’adulte s’il porte le poids du mal-être ou du non-bonheur de son parent. Vous serez etonnés de voir une forme de soulagement chez votre enfant après l’avoir plusieurs fois repositionné dans sa place d’enfant.

Et vous permettez ainsi à votre conjoint de prendre sa place de conjoint auprès de vous. Tant que l’enfant est à cette place, rien n’est possible pour votre couple.

3. Un beau-parent est « la cerise sur le gâteau » dans la vie d’un enfant

Votre conjoint a une place a prendre auprès de vos enfants puisque ce sont vos enfants. A vous definir ensemble cette place, selon ce qu’il ou elle souhaite leur apporter. Ce rôle de beau-parent doit être perdu comme un « plus » pour votre enfant. Une opportunité de découvrir, d’apprendre, de s’ouvrir qu’il n’aurait pas eu sans ce beau-parent.

Un beau-parent doit être respecté comme tout autre personne et doit faire respecter les règles de la maison. A chaque fois que vous aurez un doute sur l’intervention de votre conjoint auprès de votre enfant, demandez-vous comment quelle serait votre propre réaction si vous receviez chez vous un enfant et qu’il agissait de la sorte ? Vous aurez certainement la bonne réponse quant à la réaction adéquate de votre conjoint.

Pour résumer, votre conjoint a pour mission de rétablir l’équilibre dans votre relation avec vos enfants en cassant le couple parent-enfant. Il met également en lumière pas seulement le parent mais l’homme ou la femme que vous êtes et cela peut renforcer votre rôle de modèle auprès de vos enfants pour leur future vie d’adulte.

Vous aimeriez aller plus loin ? Participez à la prochaine conférence en ligne gratuite d’Ombeline Becker – La Voix des enfants du divorce et la Ressource n.1 des familles recomposées. Pour connaitre les dates, cliquez ici.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire