Putain de Saint Valentin !

9 Fév

Putain de Saint Valentin !

14 février…c’est là, à une encablure…le monde entier attend qu’il se passe quelque chose, que tous les amoureux se déclarent leur flamme, que le feu d’artifice des cœurs embrase, que les « je t’aime jaillissent » et que tout ne soit qu’amour.

Et moi je me marre, je grince des dents, je me demande ce qu’on attend de moi, ce qu’on va penser de moi si je fais ou si je ne fais pas. Je suis un homme. Je suis une femme. Je vais vous raconter tout ça.

C’est la Saint Valentin, il faut fêter Valentine. C’est le jour décrété pour dire à l’élue de son cœur combien on l’aime. Choisir un bon restaurant, feutré, intime, ne pas regarder au prix que l’on va mettre au risque de passer pour un radin ou un goujeat…ne pas oublier le sacro-saint bouquet…mon dieu, qu’est-ce que je dois prendre ? Des roses rouges, emblême s’il en est de l’amour ? Oui mais, ne vais-je pas passer pour un homme qui n’a aucune imagination et qui se réfugie dans les standards conventionnels ? Et si je prenais un petit bouquet coloré ? Non, pas assez, pas assez de fleurs, pas la bonne grosseur..Des lys, me conseillera la fleuriste, c’est imposant, c’est noble, ça embaume toute la maison..et ça coûte son prix…tout a un prix.

Je vais me raser de près, mettre la chemise qu’elle m’a offerte, lui déposer un baiser dès le matin à son réveil. La faire un peu attendre, qu’elle s’impatiente, ça fait partie du jeu. Moi ça me fait plutôt flipper parce que je me demande si elle ne va pas s’imaginer que j’ai cassé ma tirelire pour lui offrir cette bague, ce bracelet, ce collier…non,non, n’allez pas penser que ma femme soit vénale, c’est juste qu’elle aime les belles choses et que c’est l’occasion rêvée. Après le resto, on fera l’amour, plus fort, plus beau, plus intense. Waouh, j’ai intérêt à assurer…

Moi, ma petite femme, je vais la gâter ; c’est ma princesse, je veux ce qu’il y a de plus beau pour elle. Pas envie de me retrouver avec tous les couples du quartier dans le même restaurant qui sortira les petits plats dans les grands et les vendeurs de roses à la sauvette, la musique de fond mièvre en arrière- plan. Je vais déployer des trésors d’imagination pour la surprendre et l’épater, qu’elle comprenne qu’elle est unique et qu’elle mérite le meilleur. Le plus dur c’est de savoir se renouveler chaque année…ça me demande des semaines de réflexion ; faudrait pas oublier qu’avant il y a eu Noël et son anniversaire et que je me dois d’attribuer à chaque jour le symbole qui convient. Je sais que si je lui cueille une rose dans le jardin et que je lui offre au petit matin en lui disant que c’est elle la plus belle fleur de mon cœur, elle sera touchée. Oui, mais voilà, on est en février et il n’y a pas encore de roses dans mon jardin ; jardin que je n’ai d’ailleurs pas.

Moi, la Saint Valentin, ça me gave. Je ne veux pas faire partie de tous ces gens qui vont engraisser les fleuristes, leur faire faire un énorme pourcentage de leur chiffre d’affaires sur un jour, juste parce qu’au quatorzième siècle les britanniques ont décidé que l’amour serait célébré ce jour- là, suivant le modèle naturel que leur inspiraient les oiseaux en débutant leur cour à ces dames oiselles. Je ne veux pas me retrouver attablé, coincé dans mon costume de pingouin, à devoir roucouler mon amour, et si possible devant témoins, histoire de pouvoir dire après que je suis un mec vraiment génial. Je ne ferai pas le paon, le coq, et encore moins le pigeon, dans tous les sens du terme.

Et vous madame, qu’en pensez-vous ?

Je suis Valentine. Et mon Valentin, ce jour-là, a intérêt à ne rien oublier. Je veux les fleurs, le resto, le bijou, la démonstration d’amour, le romantisme, les violons, et les témoins qui vont avec le lot, histoire de pouvoir attester que mon mec a bien de la chance de m’avoir et que tout ce qu’il a fait là aujourd’hui rattrape bien toutes les conneries qu’il a pu dire ou faire et que je vais accepter de lui passer. Je veux que mes copines crèvent de jalousie quand je vais leur montrer ma bague, et je vais faire trois tonnes de selfies que je vais larguer à grandes pelletés sur Facebook, Twitter et tous les réseaux sociaux où j’apparais. Il m’aime, il n’aime que moi, et je suis la reine du monde.

Je m’appelle Virginie et à la Saint Valentin je vais me faire toute petite. Je ne recevrai rien ; je n’ai pas d’amoureux, voilà, c’est réglé. Je vais m’écoeurer des démonstrations d’amour des autres, de tous ces bouquets, ces restaurants complets et je vais sans doute aller me coucher de bonne heure, ne pas allumer la télé qui risque de rappeler que today c’est le D-Day ; je vais m’enfouir sous la couette et me lancer dans la lecture d’un polar bien trash, changer d’univers, oublier cette fête mercantile, qui, comme Noël, n’a qu’un objectif, faire du fric.

Mais bon, je peux bien vous l’avouer. Des amoureux, j’en ai eu un peu avant de me retrouver seule. Jamais aucun d’entre eux ne m’a offert quoi que ce soit ; je me suis toujours dit que ça n’avait aucune importance, que mon homme m’aimait et que c’était bien là l’essentiel, et que nous ne contribuions pas à cet univers capitaliste qui met une pression sociale énorme à nous faire entrer dans des modes et dans des moules particuliers, faute de quoi, vous ne faites pas partie de vos semblables.

Vous voulez connaitre le fond de ma pensée ? Je veux être Valentine tous les jours, je veux être Valentin aussi ; je veux pouvoir offrir des fleurs à mon mec sans qu’on me prenne pour une dingue, comme si offrir des fleurs était un monopole masculin. Je veux moi aussi pouvoir lui dire combien je l’aime, combien il est essentiel à l’équilibre de ma vie, combien sans lui je n’ai plus de muse pour écrire ou peindre, combien je le trouve beau même quand il met cet affreux tee-shirt délavé qui lui donne un air de malpropre. Combien je fonds pour lui quand il ne s’est pas rasé depuis trois jours et que ça pique quand il m’embrasse, combien quand il ne sait pas cuisiner mais qu’il continue d’essayer, je le trouve le plus craquant du monde.

Je veux de l’amour, de l’amour tous les jours, tous les jours m’éveiller dans la simplicité des petits bonheurs quotidiens qui font dire à certains que la routine tue.

Je veux l’amour dans son plus simple apparat, et que tous les jours de l’année se déclinent en 14 février.

Toutes les femmes ne sont pas vénales, toutes ne rêvent pas d’exhiber leur dernier caillou au monde entier. Tous les hommes ne sont pas des ingrats, qui profitent de cette divine occasion pour se faire pardonner tous les manquements du reste de l’année ; tous les hommes ne sont pas des pingres en puissance qui vont s’acquitter de ce qui est attendu, histoire de ne pas froisser la dame, mais en dépensant le minimum.

Toutes ces caricatures vous diront peut- être quelque chose. Vous feront peut-être penser à votre ex, vous feront je l’espère en tous cas, réfléchir au sens que vous donnez ou pas à tout ça.

L’amour ne se résume pas en un jour. Ne se fait pas en un jour. Et quelqu’un a dit un jour qu’il n’y avait que des preuves d’amour. Des faits. Je ne suis pas d’accord avec ça.

Moi, je veux juste me souvenir du baiser déposé sur mes lèvres et de ce regard qu’il a plongé dans mes yeux sans rien me dire. Et qu’il se souvienne de ce souffle que j’ai glissé dans son cou, de cet air qu’on respire tous les deux, chaque jour, ensemble.

Sauver Son Couple En 60 Jours

 

 

2 commentaires pour “Putain de Saint Valentin !”


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-content/themes/bueno/includes/theme-comments.php:66 Stack trace: #0 /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-content/themes/bueno/includes/theme-comments.php(20): the_commenter_link() #1 /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-includes/class-walker-comment.php(180): custom_comment(Object(WP_Comment), Array, 1) #2 /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-includes/class-wp-walker.php(146): Walker_Comment->start_el('', Object(WP_Comment), 1, Array) #3 /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-includes/class-walker-comment.php(140): Walker->display_element(Object(WP_Comment), Array, '5', 0, Array, '') #4 /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-includes/class-wp-walker.php(371): Walker_Comment->display_element(Object(WP_Comment), Array, '5', 0, in /home/clients/8e61516c1eb8a96690354f3bf97f7709/web/easy2family/blog/wp-content/themes/bueno/includes/theme-comments.php on line 66