Sans prise de tête

10 Oct

Sans prise de tête.

Homme cool, sympa, cherche relation sans prise de tête.

Epicurien cherche à vivre son Carpe Diem permanent avec femme hyper-sexy et hyper disponible, profil emmerdeuse, hystérique et mère de famille s’abstenir. Nymphomanes, welcome, mais avec option siège éjectable.

Lol. Mdr. Ah, ah, ah.

Ça vous dit quelque chose ? Si vous êtes une femme sur la toile, indéniablement, oui. Voilà ce que l’on lit 99 fois sur 100 sur les profils masculins des différents sites de rencontres ou applications vendant l’amour. La conversation du bel Apollon s’arrête en général à quelques acronymes qu’il ne maîtrise pas, ou le monsieur nous sert du «  tu peux m’envoyer une photo de tes seins » ?

Waouh….bon, si vous trouvez que j’exagère, c’est que vous n’êtes pas une femme mue par cette quête de l’amour via la magie de l’écran. Du sexe, en veux-tu, en voilà, quinze à la douzaine parfois. L’éclate sexuelle est devenue tellement en vogue que c’est un produit de consommation comme les autres qu’on peut trouver dans tous les « super-marchés » online.

L’amour, par contre, est devenu un véritable produit de luxe. Rare, cher. Peu ou pas disponible en rayon. Réassort non prévu avant la Saint Glinglin.

J’ai fait l’expérience. Une semaine. Une semaine de contacts online sur deux applications. Tenu des statistiques. Consternant. Sur une dizaine de pseudo conversations, huit sont devenues clairement des propositions de «  moments de plaisirs partagés pleins de sensualité et sans tabou. Et surtout, sans prise de tête. »

Les deux autres ? Des hommes gentils, voire adorables, m’envahissant de « cc, ça va, tu fais quoi ?, bonne journée, bonne après-midi, bonne piscine, bonne réunion, bonne soirée, bonne nuit »…le vide intersidéral.

Et les photos ? Parlons-en des photos de ces mâles en puissance qui se prétendent être des amants hors-pair. Il y en a même qui vont jusqu’à se qualifier de Pygmalion.

Moi au ski, moi à la mer, moi à la piscine, moi sur mon vélo, moi dans mes chaussures de running, ma grosse moto, ma belle voiture. Moi avec ma casquette et mes lunettes de soleil.

T’as raison. Comme ça on ne voit pas ce à quoi les femmes accordent de l’importance, ton regard, si tu as des cheveux ou pas. Ce qui est clair c’est qu’on soupçonnera que tu caches ta calvitie si aucune de tes photos ne montre ta toison capillaire.

Bon, tout ça ne fait pas rêver, j’en conviens. Dès que je lis «  sans prise de tête » sur un profil, je zappe, je passe au suivant, mais il faut bien avouer que c’est un mal récurrent.

Sommes-nous à ce point vues comme des chieuses permanentes qui vont systématiquement créer des problèmes, pinailler, et vouloir parlementer pendant des heures pour qu’on vous prenne autant la tête ? J’en ai bien peur. Ça me désole et ça m’attriste et c’est un constat quelque peu alarmant. Je cherche ma pépite. Pas besoin qu’elle soit en or. La richesse de son portefeuille n’a pas grâce à mes yeux. Mais j’ai besoin d’autre chose que des lol à la pelle et cinquante « cc » par jour.

De la substance, de la matière. Et quelqu’un qui s’intéressera à qui je suis vraiment. Sans faire le tri : « j’aime pas ton côté pète-sec, j’aime pas quand t’es cash ». Je ne suis pas montée en kit, en pièces détachées. Je suis un tout à prendre ou à laisser.

Je vous garde le meilleur pour la fin. Parfois, il y a cette illusion d’étincelle, de complicité, de communion, et même des roses à la clé pour ton anniversaire.

Et dans l’ardeur ratée de la consommation d’un amour idéalisé derrière l’écran, le Happy End tant désiré se muera en un pathétique «  restons amis, s’il te plaît ».

Lol.

Virginie Lammens pour Easy2family

Share Button
easy2family
Nous suivre
easy2family
Nous suivre

Les derniers articles par easy2family (tout voir)

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire