Les 3 mythes de l’intimité du couple recomposé

5 Avr

family-591579_640
Avant de devenir belle-mère j’étais célibataire sans enfants et avec mon conjoint j’ai découvert à quel point l’intimité du couple était fortement perturbée en présence des enfants … Vous voyez de quoi je parle ? Parce que quand vous êtes en nuisette, un dimanche matin, dans le lit avec votre homme et que ses enfants débarquent ça fait tout drôle la première fois ! Se retrouver dans son lit avec des enfants que vous connaissez à peine c’est là que vous comprenez que l’aventure va être surprenante …
Blague à part, un couple recomposé doit d’autant plus préserver son intimité qu’un couple classique. Pourquoi ? Premièrement parce que les enfants ont déjà des habitudes face au respect (ou non respect) de l’intimité du couple parental et deuxièmement parce qu’ils voudront tester encore une fois les limites de votre intimité avec leur parent.
Si vous voulez donner toutes les chances de survie à votre couple et construire votre famille recomposée idéale, je vous conseille vivement de dépasser les 3 mythes sur l’intimité du couple recomposé.

Mythe #1 – Ne pas montrer son amour pour son conjoint devant les enfants 

Beaucoup de parents divorcés – voire même de beaux-parents – n’osent pas montrer leur affection pour leur conjoint devant les enfants par simple pudeur ou par peur de les choquer et d’attiser leur conflit de loyauté envers l’autre parent.
Mais savez-vous que votre couple fait partie des référentiels pour les enfants et que vous devenez un modèle pour leurs futurs relations ? Considérant cela, en quoi serait-ce honteux ou choquant de voir de l’amour entre deux personnes surtout quand on a connu une cassure et un couple brisé ?
Evidemment, il est important de garder un minimum de tenue devant les enfants comme devant n’importe quelle autre personne étrangère au couple. Votre intimité n’appartient qu’à vous et vous ne devez pas exposer votre sexualité devant les enfants. Mais quel mal à montrer de la tendresse ?

Mythe #2 – Sacrifier son couple en présence des enfants 

Certains parents divorcés sacrifient leur vie de couple ou demandent à leur conjoint de quitter le domicile quand les enfants sont présents – voire même préfèrent rester célibataires – pour ne pas «  faire souffrir » les enfants et gâcher le temps qui leur est réservé.
Le beau-parent mis de côté et rejeté, ayant la ferme impression de passer en dernier et de ne pas compter quand les enfants sont là … Comment imaginer un avenir commun dans ces conditions ? Et comment réagir avec ses propres enfants quand on se sent humilié de la sorte ?
Imaginez également les conséquences sur les enfants : ce comportement renforce leur sentiment de toute-puissance ! Quel exemple donnez-vous pour leur future vie d’homme ou de femme ? Et comment allez-vous réagir vous-même, le jour où vous ressentirez le besoin de retrouver votre vie personnelle parce que vous vous rendrez compte que le temps passe et que vous ne voulez pas vous retrouver seul ?

Mythe #3 – Parent ou amant, il faut choisir ! 

Le rôle d’un beau-parent est, entre autre, de permettre à l’enfant de faire son deuil du couple parental et de comprendre que la fonction de parent peut être dissociée de la relation de couple homme-femme. Chaque enfant doit, au cours de son développement, dépasser son Oedipe envers son parent de sexe opposé afin de grandir et de réaliser sa propre vie.
La séparation du couple parental peut entrainer chez l’enfant un besoin de prendre la place du conjoint auprès de son parent de sexe opposé et cela pourra engendrer des conflits à l’arrivée d’un beau-parent. Mais ce beau-parent permettra aussi de rétablir des relations plus saines entre le parent et son enfant. L’enfant pourra reprendre sa place d’enfant et son développement vers sa vie d’adulte.
Avez-vous encore un doute sur les bienfaits de préserver votre intimité en famille recomposée ? Je serai curieuse de lire vos commentaires dans le groupe privé Facebook de Easy2family ou de vous parler de vive voix.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire