Comment ressentir un esprit de famille en recomposition ?

1 Oct

becker

Cet article a été publié auparavant sur le site de Ombeline Becker

Pour la première fois en 2 ans et demi, j’ai ressenti que nous étions une famille ! Au travers de cette expérience personnelle, j’aimerai partager les 3 leçons importantes que j’en ai retiré pour toutes les familles recomposées.

Avec le temps, une fois que chacun a trouvé sa place, que chacun se sent pleinement à sa place et en toute authenticité, les enfants, passé l’âge de 7 ans, transfèrent l’identité du couple parentale sur les 2 couples recomposés. Ce n’est plus Papa ou Maman seulement qui les aident dans leur développement mais Papa / belle-maman et Maman / beau-papa. Chaque couple devient un pilier, chaque pilier formant un foyer.

Le week-end dernier, il était prévu que je reste seule à la maison et que mon conjoint ramène ses filles en aller-retour, soit 1300 km en 24h. Une heure avant le départ, ma belle-fille ainée fond en larmes. Chaque séparation est toujours emotionnellement difficile pour les filles : quitter un parent pour retrouver l’autre est un véritable tiraillement pour un enfant du divorce.

Malgré les câlins et les mots doux de son Papa et de moi-même et des crêpes… sa tristesse et ses larmes n’en finissaient pas ! Il était près de 21h et je descendais avec eux à la voiture pour dire au revoir… Dans l’ascenseur, je m’adresse à elle : « est-ce parce que je ne viens pas avec vous que tu es triste ? » et à ma grande surprise elle répondit par un signe de tête acquiesçant.

En un quart de seconde, tout devenait clair dans mon esprit : que je ne vienne pas avec eux amplifiait d’autant plus sa mémoire émotionnelle de la séparation… Elle avait donc, non seulement besoin de son Papa mais, dorénavant, aussi de notre couple pour se sentir en sécurité.

Mon instinct « belle-maternel » ne fit qu’un bon et ajouté à mon besoin de femme d’être aux cotés de mon homme pour le soutenir durant ce long trajet, je repris l’ascenseur dans l’autre sens… 5 minutes plus tard nous prenions la route tous les quatre et pour la première fois je sentais dans mes tripes que nous étions une famille.

Rien n’est plus important pour vos enfants que de se sentir en sécurité

Votre couple est symbole de sécurité. Même recomposé et malgré les éventuels déboires entre vos enfants et son beau-parent vous formez un foyer et ce foyer contribue au développement et à l’équilibre (ou non-équilibre) des enfants. Ayez toujours à l’esprit que votre couple doit être un symbole de sécurité avant même d’être un modèle d’amour et d’engagement car pour avancer vers sa vie d’adulte, un enfant a besoin de sécurité.

Prenez soin de votre couple

Trop souvent les enfants passent en priorité devant le couple, et ce, même au sein des familles dites classiques. C’est probablement la première cause de conflit, de mal-être et de divorce au sein des familles. Un couple doit être une ressource pour chacun des membres du foyer : adultes comme enfants. Sans votre couple, le foyer n’existe pas et encore moins l’esprit de famille. Votre couple a besoin d’attention, de soutien, de respect et de l’implication de chacun des 2 individus de manière équitable. Une recomposition ne pourra jamais durer sans un couple solide et complice.

Trouvez votre place auprès des enfants

Prenez conscience que, d’une manière générale, même si les sentiments entre les beaux-parents et les beaux-enfants sont encore loin des liens biologiques, un beau-parent fait parti de l’entourage proche et de la vie de ces beaux-enfants.. Il contribue à leur développement. Acceptez d’avoir besoin de temps pour trouver votre place de beau-parent et ce que vous voulez leur apporter. Je répète très souvent à mes clients que ce n’est pas à propos d’eux, et que ça ne l’a jamais été… Vos beaux-enfants n’ont rien contre vous, ils cherchent simplement toutes les stratégies possibles pour s’assurer de l’amour de leurs parents ou les remettre ensemble…

Pour en savoir plus sur Ombeline Becker et découvrir son approche positive de la famille recomposée, rendez-vous sur son site.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire